Test Nokia 6600
by Virgile on 11 September 2003

Introduction

Introduction
 
Voir image 



Présenté fin juin 2003, le Nokia 6600 a de suite fait « craquer » les puristes tout comme les moins connaisseurs. Il représente pour beaucoup « le » mobile parfait de part ses fonctionnalités, son système d’exploitation Symbian 7.0s et du fait qu’il dispose d’un écran 65 536 couleurs TFT (le premier pour Nokia, enfin !).

Aussi, il représente le compromis que beaucoup espéraient : les fonctionnalités du Nokia 3650, mais avec un clavier « normal » et une finition en net progrès.

Voir image 


La date de lancement est annoncée courant octobre 2003 en Europe, pour un prix d’environ 620/650 euros.

Voir image 


En exclusivité, j’ai pu prendre en main ce nouvel appareil pour vous donner mes premières impressions.

La version dont je dispose est une version quasiment définitive au niveau logiciel (V 1.27.0 du 04-07-03), et définitive au niveau hardware.

Voir image 
 
- La composition du package m’est inconnue pour le moment, mais il est à prévoir qu’il sera constitué d’un chargeur ACP-12E, du CD Nokia PC Suite, de la notice, de la carte mémoire MMC de 32 MO, de la batterie similaire au 3650 (BL-5C) et du Nokia 6600. A ce jour, je ne peux préciser si le pack sera plus complet.

Voir image 

 
Présentation

- L’aspect extérieur : le Nokia 6600 est moins imposant que les Nokia 3650 et 7650, en particulier en hauteur.

Voir image 


Pour le Nokia 6600 : 108,6 x 58,2 x 23.7 mm pour 122 grammes.
Pour le
3650: 130 x 57 x 26 mm pour 130 grammes. Le Nokia 6600 est donc un peu plus léger, moins haut mais un peu plus large. Il tient parfaitement dans la main et sa taille est très agréable.

Voir image 


La qualité de fabrication reste dans le même esprit que les Nokia de la gamme actuel (mise à part la gamme Premium), c'est-à-dire du « tout plastique ». Mais la qualité est largement en hausse, du même niveau que le 7650.

Voir image 


La partie noire est d’un plastique robuste, les touches ne bougent pas du tout et la partie beige/grise est bien solidaire de la partie noire.

Voir image 


Le joystick est en plastique dur, contrairement au 7650. Ce dernier est d’une grande précision et très agréable pour les manipulations. Contrairement au Nokia 6800, le joystick permet bien de valider les actions par un appui au centre, tout comme les 7650 et 3650.

Voir image 


Le clavier est beaucoup mieux conçu que le Nokia 3650 et rappelle le Siemens SX1 pour les touches « décrocher », « raccrocher », accès au menu, dessin du crayon et la touche « C » qui se trouvent sur le côté gauche et sur le côté droit.

Voir image 


L'installation de la batterie est "logique", c'est-à-dire qu'il faut juste retirer le clapet sous le téléphone, à côté de celle-ci, l'installation de la fameuse carte mémoire de 32 MO format MMC. L'installation de la carte SIM se trouve à côté. A noter que le rail pour rentrer la carte SIM est très astucieux et surprenant : il faut tirer le rail semi automatique qui coulisse tout le long, puis glisser la carte SIM et le rentrer de façon semi automatique aussi.

Voir image 


Le clapet se fixe facilement mais un petit jeu existe entre le téléphone et celui ci, tout comme le 3650. Au dessus du clapet, l’objectif de l’appareil photo avec un minuscule bout de plastique afin d’empêcher que l’objectif et son cerclage chromé ne soient en contact avec la surface sur laquelle il serait posé.

Voir image 

Mise en route

Mise en route

Mise en route du téléphone via le bouton noir au dessus du Nokia 6600. Je précise que le bouton d'allumage sert aussi à sélectionner l'un des 5 profils d'utilisation, comme sur tous les Nokia.

Voir image 

Voir image 

Voir image 

Voir image 

Voir image 

Voir image 


Première bonne surprise de part l'écran 65 536 couleurs TFT.

Voir image 

Voir image 


La découverte de l’écran n’est pas un choc comparé aux 3650 et 7650, mais il est évident que celui du 6600 est beaucoup plus lumineux avec des couleurs mieux restituées.

Voir image 

Voir image 


Tout comme les Nokia 3650, 7650 et N-Gage™, l’écran est en 176 x 208 pixels. A mon sens, les couleurs sont plus profondes et mieux reproduites que le Sony Ericsson T610 mais du même niveau que les Samsung P400 et Motorola V600.

Voir image 
Voir image 


Voir image 


Tout comme les 7650, 3650 et N-Gage™, le 6600 tourne sous le système d’exploitation Symbian, mais cette fois en version 7.0s et non la version 6. Les menus sont en tout point similaires, seuls les logos ou la couleur de ceux ci changent légèrement.

La présence de l'affichage de la couverture du GPRS est toujours présente. C'est à dire qu'un petit "G" en haut à gauche de l'écran indique la présence de ce réseau, et encadré pendant une connexion.

Tout en haut à gauche, la touche verte pour décrocher, en haut à droite la touche rouge pour raccrocher. Sous la touche verte la touche pour accéder au menu avec le dessin bleu tout comme les 7650 et 3650, en dessous la touche avec le dessin du petit crayon pour sélectionner plusieurs éléments (contacts, photos). Sous la touche rouge, « C » pour effacer.

Voir image 


Les deux touches sous l'écran sont personnalisables, mais il est vrai qu'il est plus judicieux d'attribuer l'une des deux à l'appareil photo, et l'autre à l'enregistreur vidéo, mais c'est au choix, bien entendu.

Le joystick sert à se déplacer, valider des actions, accéder aux contacts par un appui au centre, prendre des photos et des vidéos...

Le port infrarouge se situe sur le côté gauche du téléphone.

Les menus

Les menus

Voir image 



Les menus sont jumeaux des Nokia 7650 et 3650 et l’ordre est personnalisable, c'est assez pratique, et l'affichage peut être fait soit par liste, soit par icône avec des dessins et une police légèrement modifiés :

- Messages :

Voir image 


Laisse la possibilité de composer soit un SMS, soit un MMS ou soit un email (POP, SMTP ou IMAP4). Différence comparée aux autres Nokia : pendant la rédaction d'un message, possibilité de changer sur chaque message certains paramètres, comme la validité du message, accusé de réception etc... Et surtout, la possibilité d'attacher plusieurs SMS, afin de ne pas être limité à 160 caractères.

Mais je reprécise : toujours aucune différence comparé aux 7650, 3650 et N-Gage™.

La composition des MMS est je trouve assez simple (on reste dans l'esprit Nokia). L'écran est le même que pour la composition d'un SMS ou mail, sauf que là, vous avez la possibilité d'ajouter à votre message texte une photo, vidéo et un clip audio (l'enregistrement de celui-ci est très simple aussi).

Idem aux 7650, 3650 et N-Gage avec toujours la possibilité d'insérer un clip vidéo.
Pour avoir fait des essais, ça passe très bien, si vous restez dans la limitation imposée par les opérateurs en terme de poids des MMS, c’est à dire 50 ko.

Mais je reprécise : toujours aucune différence comparé aux 76/3650. Les paramètres sont aussi similaires.

Un gros point positif sur la concurrence : l'ergonomie de ce menu (comme sur les 3650 et 7650), la facilité d'envoyer d'un seul coup à x destinataires un SMS, MMS ou mail. Pensez à faire des groupes d’appel pour cibler vos MMS, vous gagnerez du temps !

Notez que je n’ai pas relevé le nombre de comptes mail paramétrables (7 sur le 7650 et 6 sur le 3650).

- Contacts :

Voir image 



accès aux contacts, entière gestion de ceux-ci, groupes d’appel. A noter la possibilité d'attribuer une photo à chaque contact, qui s'affichera en grand sur tout l'écran, mais pas pour les appels. Simplement visible en consultant le contact sélectionné. Mais l'affichage à chaque appel en réception et émission reste possible (= onglet), mais toujours 1 cm sur 1 cm, comme les 76/3650 et N-Gage.

Voir image 

Voir image 

Voir image 



Une nouvelle option dans « paramètres » : affichage des noms avec « nom d’abord » ou « prénom d’abord ».

Pour le reste, tout reste similaire aux 7650 et 3650.

- Agenda :

Voir image 



l'interface est très agréable et l'utilisation toujours aussi simple. Les fonctions de celui-ci se rapprochent d'un PDA, et comparé aux autres Nokia, on peut paramétrer l'affichage (mois, semaine ou jour), le jour du début de semaine... Idem aux 7650 et 3650.

- Galerie :

Voir image 



c'est tout simplement l'album de photos. Nouveauté : plusieurs dossiers sont déjà présents. Avec « Clips audio », « Clips vidéo » et « Photos ».
Dans le dossier « Clips audio », 2 dossiers qui sont « Sons numériques » et « Tonalités ».
Dans le dossier « Clips vidéo » l’ensemble des vidéos.
Dans le dossier « Photos » 2 dossiers avec « Fonds d’écran » et « Messages image », et toutes les photos prises sur la mémoire du téléphone ou de la carte MMC.

Voir image 

Voir image 

Voir image 

Voir image 



Une fois la photo sélectionnée, en appuyant sur la touche gauche sous l'écran « Options », on peut soit l'envoyer par MMS, Bluetooth, infrarouge ou email, soit la renommer, soit l'effacer, zoom, plein écran, la définir en fond d’écran, la mettre en raccourci...

Et la grande nouveauté par rapport au 7650 mais déjà présente sur le 3650 et le N-Gage™, la possibilité de gérer la mémoire du téléphone et de la carte mémoire, avec gestion de dossiers, copier les photos d'une mémoire à l'autre.

Nouveautés, dans les « Options » : « Téléch. De la galerie » : au choix, téléchargement d’images, vidéos ou de sons. Et aussi « recevoir par ir » pour la réception d’éléments par l’infrarouge d’un autre appareil.

Appareil photo

Appareil photo

Voir image 

Voir image 

Voir image 

Voir image 


la validation de cette fonction donne de suite accès sur l'écran, à la visualisation de ce que l'objectif voit. L'appui du joystick prend de suite la photo, un coup de joystick à droite vous fait passer du format "standard" à celui de "portrait", et encore à droite à celui de "nuit". Joystick vers le haut pour le zoom instantané « 2x ».

Voir image 


La touche gauche sous l'écran permet aussi de prendre la photo, mais la perception de ce qui est vue par l'objectif est cachée par les menus. Cette même touche permet de choisir la qualité photo (élevée, normale ou de base), activer le retardateur (10, 20 ou 30 secondes) ou d'accéder à la galerie.

Voir image 

Voir image 


Exemple avec un Nokia 3650 en qualité normale :

Voir image 


Exemples avec le Nokia 6600 en qualité normale :

Voir image 

Voir image 


Une fois la photo prise, le menu s'étend et permet d'envoyer la photo directement soit par MMS, soit email, soit Bluetooth ou infrarouge. J'ai tout essayé, et tout fonctionne sans problème, les photos sont parfaites.

Voir image 

Voir image 


On peut aussi renommer la photo, ou choisir d'en prendre des nouvelles ce qui la classe d'office dans la galerie, sur la mémoire du téléphone ou la carte MMC selon l’option désirée.

Voir image 


La qualité des photos prises reste de bonne facture et d'un niveau supérieur au 7650, eu égard à son meilleur objectif. A mon sens, la qualité est égale au Nokia 3650. La résolution est toujours de 640 x 480.

Voir image 


L'avantage du zoom est indéniable :

Voir image 

Voir image 

Voir image 

Enregistrement vidéo

Enregistrement vidéo

Voir image 


Plusieurs vidéos présentes d'origine sur la carte mémoire. Une option "paramètres" permet de choisir la mémoire utilisée par défaut pour les vidéos, l’affichage en grand (177 x 144) ou plus petit (128 x 96) sur l’écran et de choisir le nom donné par défaut aux vidéos.

Voir image 


Avec la touche gauche sous l'écran : "enregistrer" permet de débuter un enregistrement, on voit alors sur l'écran du Nokia 6600 ce que l'objectif perçoit. Touche gauche sous l'écran pour démarrer, celle de droite pour arrêter. Joystick vers le haut pour activer le zoom 2x, tout comme pour les photos. Un petit icône « 2x » de couleur rouge s’affiche en haut à gauche de l’écran. Selon la mémoire occupée et disponible, une vidéo peut durer de 8 à 15 secondes, avec du son.

Une fois la vidéo enregistrée, la touche droite sous l'écran reprend les mêmes fonctions que lors d'une prise de photo : choix de la mémoire pour enregistrer la vidéo et "envoyer" par MMS, email, Bluetooth ou bien par infrarouge.

Voir image 


Chacun de ces moyens fonctionnent parfaitement aussi. La qualité des vidéos est en progrès comparé au Nokia 3650, cela est dû aussi à l’écran de qualité bien supérieur. Dommage pour le temps d’enregistrement toujours trop court. Mais ça reste assez « fun » pour une utilisation non professionnelle, et suffisant pour envoyer par MMS.

- RealOne :

Voir image 


permet de visualiser des vidéos en ligne (GPRS recommandé !) grâce à ce lecteur. Ce dernier permettant aussi de visualiser les vidéos, tout comme le 3650. Lecture et streaming de contenus RealMedia, compatibles 3GPP.

Applicatifs

Applicatifs

Voir image 


le WAP, tout simplement, mais en version 2.0, compatible XHTLM.

- Gestionnaire d’applications :

Voir image 


permet d’afficher le journal des applications installées et d’envoyer celui ci par SMS.

- Chat :

Voir image 


3 menus avec « Conversations », « Contacts Chat » et « Groupes Chat ».

- Modes :

Voir image 


rien de révolutionnaire. Pratique, on peut passer des réglages d'un mode à l'autre directement, sans revenir en arrière. Idem aux 76/3650/N-Gage, sauf que désormais on peut attribuer un son pour les conversations « Chat ». 5 Modes à paramétrer.

- Aller à :

Voir image 


c'est un menu qui vous permet de rentrer vos menus favoris, un raccourci si vous préférez. Sachez que vous pouvez organiser les menus comme bon vous semble, dans l’ordre et les dossiers désirés. Idem aux 76/3650/N-Gage.

- Thèmes :

Voir image 


4 thèmes présents d’origine. Ils changent la police, les dessins, l’aspect général des menus.

Voir image 

Voir image 

Voir image 


Dans « Options », possibilité de télécharger des thèmes supplémentaires. Il est possible de stocker les thèmes sur la carte mémoire MMC.

- A faire :

Voir image 


rien à signaler, rien de plus comparé aux autres Nokia, idem aux 76/3650.

- Aide :

Voir image 


un nouveau menu, absent du 7650, mais présent dans les 3650 et N-Gage™. C'est une sorte de notice sur les fonctions principales de votre 6600. Et vraiment, c'est surprenant tant cette "notice" est complète et détaillée. Un menu très semblable à ce que vous pouvez trouver sur un PDA.

Applicatifs suite

Applicatifs suite

Connectivité :

Voir image 


comprend le Bluetooth, l'infrarouge, le modem, la synchronisation à distance par un serveur et le gestionnaire des connexions (synchronisation à distance OTA avec SyncML tout comme le Nokia 6800). J'ai testé, ça fonctionne parfaitement avec d’autres mobiles (contacts, photos...), pour l’infrarouge et Bluetooth.

On remarque que le Bluetooth est activé par un petit point noir en haut à droite de l'écran, comme sur les 6310i, 8910, 8910i, 7650, 3650 et N-Gage™. J'aurais aimé la possibilité de pouvoir couper l'infrarouge, et non d'attendre qu'il s'arrête tout seul, défaut sur tous les Nokia. Aucun problème pour le jumelage avec mes différents appareils Bluetooth. C’est en tout point similaire aux Nokia 7650, 3650 et N-Gage™.

- Suppléments :

Voir image 


ce menu comprend la possibilité d'enregistrer des notes, la calculatrice, le convertisseur, l'enregistreur audio (qui sert pour les MMS par exemple), l'horloge (numérique ou analogique et désormais la possibilité de paramétrer l’heure d’été et écart GMT), la gestion de la carte mémoire MMC (sauvegarde de la mémoire du téléphone sur la carte, formatage de la carte, nom de celle-ci, protection par mot de passe, contenu de la carte, et un menu aide pour vous guider), le portefeuille électronique (pour paiements par le WAP, avec mémorisation de mots de passe, codes…) et les certificats Copyright du Nokia 6600.

- Outils :

Voir image 


permet d'accéder au menu "paramètres", pour le téléphone en lui-même. Permet, en plus des paramètres habituels, de choisir la photo d'arrière plan, de personnaliser les 2 touches sous l'écran, de régler le contraste, la couleur de tous les menus, la temporisation de l'écran de veille (date et heure ou texte libre, mais le bandeau au milieu de l’écran est un peu plus large que les Nokia 7650 et 3650).

Le menu "outils" donne accès aussi aux paramètres d'appel, de connexion (WAP, GSM, GPRS, données), sécurité, réseau et accessoires, similaires aux autres Nokia. Et on retrouve encore le menu "date et heure". Tout reste similaire aux 76/3650.

On retrouve le menu "Gestionnaire de fichiers", permettant de consulter la mémoire pour chaque catégorie (agenda, contacts, photos...) et de consulter tous les éléments du téléphone, boîte vocale, appel abrégé (attribution de 9 touches du clavier à un contact) et des commandes vocales. Notez que la mémoire interne du Nokia 6600 est de 6 MO et qu’il est compatible JavaTM MIDP 2.0.

Voir image 


Pour les commandes vocales, possibilité d’attribuer une commande pour absolument toutes les fonctions du Nokia 6600, de la calculatrice en passant par l’appareil photo ou enregistreur vidéo, Modes, Bluetooth, Services, Messages etc…

- Carte SIM :

Voir image 


vous permet d'accéder au menu "Services" (dépend de l'opérateur).

- Jeux :

Voir image 


Snake EX et Mix Pix (une sorte de puzzle) : Idem aux 7650 et 3650. Bien entendu, possibilité de rajouter vos jeux téléchargés dans ce menu.

- Journal :

Voir image 


rien de spécifique.

A noter, tout comme sur les 76/3650 : le choix de la durée de la présence du contenu du journal (choix entre aucun, 1 jour, 10 ou 30 jours).

Voir image

Conclusion

Bilan du test

- Autonomie :
bien évidement, je n’ai pu tester l’autonomie réellement. Théoriquement, Nokia annonce 1h35 pour le chargement, 2 à 4 heures en communication, 150 à 240 heures en veille.

Voir image 


- Accroche réseau :
avec Orange, SFR et Bouygues, rien à signaler, aucun défaut majeur. Les futurs tests en laboratoires donneront de plus amples détails.

Voir image 


- Qualité d’écoute :
similaire aux autres Nokia, un son excellent. Tout particulièrement avec le haut parleur toujours aussi performant, avec volume réglable par le joystick. Mes interlocuteurs ont jugé le son très clair et m’entendaient très bien, tout comme moi même.

Voir image 


- Accessoires :
« Image Viewer », l’afficheur d’images SU-2 pour visionner vos images prises avec le 6600, sur votre télévision. Appareil branché à la télé, et votre 6600 relié par Bluetooth à cet appareil. De plus, les kits oreillettes Bluetooth et cartes mémoire MMC de plus grand volume.

Voir image 


Conclusion

que dire sinon « parfait » ?

Que manque t il au Nokia 6600 ?

C’est ma question car là, je ne vois pas. Certains diront qu’il manque la radio et la fonction MP3 présents sur le Nokia N-Gage™, mais fondamentalement, je trouve ce Nokia 6600 parfait tant au niveau esthétique, qualité de fabrication que fonctionnel. Chose rare alors que les nouveautés arrivent chaque jour. La taille de l’appareil est plus importante que les autres mobiles, mais avec des écrans plus petits, sans la fonction vidéo ou le système d’exploitation Symbian 7.0s.

Je pense en tout sincérité que l’investissement vaut vraiment la peine et ceux qui possèdent un Nokia 7650 ou 3650 : n’hésitez pas, foncez !

Voir image 



Les points positifs :


- l'avantage du "tout en un" : téléphone, appareil photo, enregistreur vidéo…
- présence d'un lecteur de carte mémoire
- gestion de l'album de photos, et de vidéos.
- appareil photo numérique intégré.
- lecteur-enregistreur vidéo intégré.
- zoom 2x pour les photos et vidéos.
- tri bandes.
- design exclusif
- Bluetooth
- joystick très maniable.
- rapidité du soft
- la navigation et le contenu des menus très simples d'utilisation, malgré un accroissement des fonctionnalités : ergonomie excellente
- possibilité de personnaliser le téléphone (fond d'écran, JAVA, menu "favoris", dossiers…)
- écran 65 536 couleurs TFT.
- MMS et facilité d’utilisation de ce menu
- commandes vocales
- menu email POP, SMTP et IMAP4.
- concaténation des SMS.
- haut-parleur de bonne qualité.
- navigateur WAP 2.0, et XHTLM.
- lecteur Real One.
- agenda très complet.
- bonne sensibilité réseau sur les 3 opérateurs.


Les points négatifs :


- qualité de fabrication, des matériaux employés : à quand de l’aluminium comme les Sony Ericsson T610 et Motorola V600 ?
- carte mémoire MMC seulement de 32 MO d’origine…
- taille de l’affichage photo de l’appelant (1 cm sur 1 cm !).


Commercialisation : courant octobre 2003.
Prix de vente prévisible : 620/650 euros environ.


Virgile FONTAINE, le 9 septembre 2003. Administrateur de http://mobile.bpit.ch et http://www.planete-nokia.com


This article is copyrighted.